"Hélas! Qu'y a-t-il de certain dans ce monde, hormis la mort et l'impôt ?" - Benjamin FRANKLIN

"En politique le choix est rarement entre le bien et le mal, mais entre le pire et le moindre mal" - Nicolas MACHIAVEL

"Une société qui ne reconnaît pas que chaque individu à des valeurs qui lui sont propres qu'il est autorisé à suivre, ne peut pas avoir de respect pour la dignité de l'individu et ne peut réellement connaître la liberté" - Friedrich HAYEK

"Je crains le jour où la technologie dépassera nos relations humaines. Le monde aura une génération d'idiots " - Albert EINSTEIN

"Le gouvernement ayant pris ainsi la place de la Providence, il est naturel que chacun l'invoque (...). Aussi rencontre-t-on un nombre immense de requêtes qui, se fondant toujours sur l'intérêt public, n'ont trait néanmoins qu'à de petits intérêts privés" - Alexis de TOCQUEVILLE

"Vous ne pouvez pas taxer les gens quand ils gagnent de l'argent, quand ils en dépensent, et quand ils épargnent" - Maurice ALLAIS

"Gold is money. Everything else is credit " - J.P. MORGAN

"On taxe les riches car ils sont riches et on taxe les pauvres car ils sont nombreux " - blague de fiscaliste

"Notre économie change jour après jour et, en ce sens, elle est toujours nouvelle" - Alan GREENSPAN

"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

Citation Suivante

Bilan économique mondial 2014

26 janvier 2015

Sur le plan économique, l'année 2014 aura notamment été marquée par une inflexion à la baisse significative du cours des matières premières, par des marchés financiers dynamiques et par la multiplication des tensions géopolitiques. Au-delà de l'analyse particulière de ces phénomènes, un bilan global souligne un dynamisme économique faible et hétérogène.

Description

Le bulletin économique porte tout d'abord sur la réalisation d'un panorama global de la dynamique économique mondiale pour 2014 ainsi que sur la signification pratique de cette dernière. Ensuite, l'analyse portera sur les cas particuliers de la Chine, de la Zone euro et des pays anglo-saxons.

Contacter L'Economiste pour vous abonner