"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"Qui parle sème ; qui écoute récolte " - PYTHAGORE

"La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres" - Winston CHURCHILL

"N'acceptez ni les vérités d'évidence, ni les illusions dangereuses" - Maurice ALLAIS

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions" - Ronald REAGAN

"On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment " - Cardinal de REITZ

"L'argent public n'existe pas, il n'y a que l'argent des contribuables" - Margaret THATCHER

"A long terme nous serons tous morts" - John Maynard KEYNES

"En général, on parvient aux affaires par ce qu'on a de médiocre, et on y reste par ce que l'on a de supérieur" - François-René de CHATEAUBRIAND

Citation Suivante

Chine : Soft ou Hard Landing ?

13 juin 2016

Une économie ne peut croître indéfiniment, à des taux extrêmement élevés, comme ce fut le cas pour la Chine durant des années. Un pays ayant connu une croissance si soutenue, pendant si longtemps, a fortiori sans crise économique majeure, correspond déjà à un phénomène unique dans l'histoire économique mondiale. Dès lors, la dynamique d'expansion de la Chine était forcément appelée à ralentir, et la crise globale n'aura été qu'un évènement déclencheur. Il convient néanmoins de s'interroger sur la nature de l'atterrissage de l'économie chinoise : voulue ou subie, douce ou brutale.

Description

Le bulletin économique analyse (1) tout d'abord le ralentissement économique chinois, (2) pour ensuite se focaliser sur son lien avec le changement de modèle économique en cours, (3) puis souligner l'enjeu politique sous-jacent à ces changements, (4) et enfin s'interroger à proprement parlé sur la nature de l'atterrissage économique chinois.

Contacter L'Economiste pour vous abonner