"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"Il n'y a que deux possibilités, soit un système dirigé par la discipline impersonnelle du marché, soit un autre dirigé par la volonté de quelques individus; et ceux qui s'acharnent à détruire le 1er contribuent, sciemment ou inconsciemment, à créer le 2nd" - Friedrich HAYEK

"Il y a lieu d’adopter la stabilité du niveau des prix comme, à la fois, but de la politique monétaire, guide et critère de réussite" - Milton FRIEDMAN

"Quand un économiste vous répond, on ne comprend plus ce qu’on lui avait demandé " - André GIDE

"La conquête du superflu donne une excitation spirituelle plus grande que la conquête du nécessaire. L’homme est une création du désir, et pas une création du besoin" - Gaston BACHELARD

"L'humanité n'est pas sortie de l'âge de pierre parce qu'il n'y avait plus de pierres" - Ahmed Zaki YAMANI

"Une démocratie peut se rétablir rapidement d'un désastre matériel ou économique, mais quand ses convictions morales faiblissent, il devient facile pour les démagogues et les charlatans de prêcher. Alors tyrannie et oppression passent à l'ordre du jour" - James William FULLBRIGH

"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"A long terme nous serons tous morts" - John Maynard KEYNES

"Tout chômage quelconque a uniquement sa cause dans le fait que des changements dans les conditions de la demande ont lieu sans cesse, et que les résistances de frictions empêchent que l’ajustement des salaires appropriés ne s’effectue instantanément" - Arthur Cecil PIGOU

Citation Suivante

Coordination internationale des politiques économiques

17 octobre 2016

Dans un contexte d'économie ouverte où les pays réalisent des échanges entre eux (monétaires ou physiques), les différentes politiques économiques menées dans une économie nationale affectent nécessairement l'environnement économique des pays partenaires. Ces « effets de débordement » invitent à une concertation entre les pays lors du choix de leurs politiques économiques : on parle alors de « coordination ». En pratique, la coordination des politiques renvoie à l'idée de recherche d'une solution optimale d'équilibre dans un cadre coopératif.

Description

Le bulletin économique (1) présente quelques notions clefs telles que la différence entre coopération et coordination, ainsi que les concepts de gouvernance et de fédéralisme. Ensuite, (2) l'analyse se focalise sur la typologie des différentes méthodes de coordination, (3) ainsi que sur la justification théorique de la nécessité de développer des coordinations internationales, pour enfin (4) souligner les difficultés et les effets pervers potentiels liés à la coordination.

Contacter L'Economiste pour vous abonner