"Les urgences ont toujours été le prétexte sur lequel les protections des libertés individuelles ont été érodé" - Friedrich HAYEK

"Les crises de demain sont souvent le refus des questions d’aujourd’hui " - Patrick LAGADEC

"Je parle de l’esprit du commerce qui s’empare tôt ou tard de chaque nation et qui est incompatible avec la guerre" - Emmanuel KANT

"L'inflation est une taxation sans législation" - Milton FRIEDMAN

"La seule cause de la dépression est la prospérité" - Clément JUGLAR

"On ne sort de l'ambiguïté qu'à son détriment " - Cardinal de REITZ

"La première panacée pour une nation mal dirigée est l’inflation monétaire, la seconde est la guerre. Les deux apportent prospérité temporaire et destruction indélébile. Les deux sont le refuge des opportunistes économiques et politiques" - Ernest HEMINGWAY

"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

"Vous ne pouvez pas taxer les gens quand ils gagnent de l'argent, quand ils en dépensent, et quand ils épargnent" - Maurice ALLAIS

"Il est appréciable que le peuple de cette nation ne comprenne rien au système bancaire et monétaire. Car si tel était le cas, je pense que nous serions confrontés à une révolution avant demain matin. " - Henry FORD

Citation Suivante

La question du salaire "juste" et du salaire minimum

11 décembre 2017

La notion de salaire "juste" est une préoccupation remontant à l'antiquité, mais dont la conception a évolué au cours du Moyen Âge et ce jusqu'à l'époque contemporaine. De nos jours, les inégalités de salaires sont moins bien tolérées que par le passé. Malgré des éléments économiques objectifs permettant de légitimer des différences de rémunérations parfois élevées, le contexte actuel de la crise globale rend parfois inaudibles par l'opinion les arguments économiques, accentuant ainsi les préoccupations de "justice" dans le débat public et politique.
Le salaire minimum est un outil de redistribution très largement utilisé dans le monde. En effet, 90% des pays ont un dispositif de ce type pouvant varier quant à ses modalités (généralisation uniforme sur l'ensemble du territoire, différences entre les secteurs d'activités ou entre les régions) et dans ses montants (élevés ou symboliques). La question du salaire minimum est ancienne, mais force est de constater qu'aucun consensus auprès des économistes n'a jamais émergé quant au bien-fondé de cette notion. Il existe toutefois une constante, à savoir que cet outil de redistribution comporte à la fois des avantages, mais également des coûts.

Description

L'analyse portera tout d'abord sur (1) des éléments philosophiques et historiques fondant les considérations entourant le salaire "juste", avant ensuite (2) de décrypter les déterminants économiques contemporains du salaire, ainsi que (3) les considérations autour des limites supérieures et inférieures des salaires.

Dans un second temps, l'analyse s'attachera à (4) développer les critères de fixation du salaire minimum, ainsi que (5) les avantages et les inconvénients liés à l'existence d'un salaire minimum et à son évolution, avant enfin (6) de faire le lien avec la notion de revenu minimum et de pauvreté.

Contacter L'Economiste pour vous abonner