"Il y a lieu d’adopter la stabilité du niveau des prix comme, à la fois, but de la politique monétaire, guide et critère de réussite" - Milton FRIEDMAN

"Les bonnes questions ne se satisfont pas de réponses faciles" - Paul SAMUELSON

"La démocratie est le pire des régimes, à l’exception de tous les autres" - Winston CHURCHILL

"Le succès est un mauvais professeur. Il pousse les gens intelligents à croire qu’ils sont infaillibles " - Bill GATES

"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"En période de mobilité économique, la souplesse est une condition vitale du plein emploi" - Alfred SAUVY

"La machine a jusqu’ici créé, directement ou indirectement, beaucoup plus d’emplois qu’elle n’en a supprimés" - Alfred SAUVY

"Il [cf. l'économiste] doit étudier le présent à la lumière du passé afin d'éclairer le futur" - John Maynard KEYNES

"On n’est jamais mieux gouverné que lorsqu’il n’y a pas de gouvernement" - Jean-Baptiste SAY

"L’Europe se fera par la monnaie ou ne se fera pas" - Jacques RUEFF

Citation Suivante

Le marché des changes

16 février 2015

Si tout le monde comprend instinctivement ce que la notion de taux de change recouvre, et même si cette compréhension est partielle, la notion de marché des changes est quant à elle généralement moins bien comprise car moins instinctive, moins connue et plus opaque. Or, cet aspect est fondamental pour appréhender les relations économiques internationales, à fortiori dans le contexte contemporain d'interconnexion accrue des économies. En effet, les économies nationales sont dotées de monnaies différentes. Dès lors qu'existent entre elles des opérations économiques, des problèmes de règlement se posent entre les différents espaces monétaires, d'où l'existence d'opérations de change et donc d'un marché des changes.

Description

Le bulletin permet de présenter plusieurs notions entourant le marché des changes afin de comprendre le fonctionnement et la cohérence de ce dernier.

Contacter L'Economiste pour vous abonner