"Les profits sont le sang vital du système économique, l’élixir magique sur lequel repose tout progrès. Mais le sang d’une personne peut être le cancer pour une autre " - Paul SAMUELSON

"Le problème avec la réduction des impôts sur le revenu c’est que ça stimule suffisamment l’économie pour que tout le monde rentre dans la tranche supérieure" - Harold COFFIN

"Il y a lieu d’adopter la stabilité du niveau des prix comme, à la fois, but de la politique monétaire, guide et critère de réussite" - Milton FRIEDMAN

"Ce n’est pas l’employeur qui paie les salaires, c’est le client" - Henry FORD

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"Les hommes n'étant pas dotés des mêmes capacités, s'ils sont libres, ils ne sont pas égaux, et s'ils sont égaux, c'est qu'ils ne sont pas libres" - Alexandre SOLJENITSYNE

"L’avenir ne se prévoit pas, il se prépare " - Maurice BLONDEL

"Gold is money. Everything else is credit " - J.P. MORGAN

"Chaque génération se doit de payer ses propres dettes. Respecter ce principe éviterait bien des guerres à l'humanité" - Thomas JEFFERSON

Citation Suivante

Politique monétaire et crise globale

26 septembre 2016

Dans le sillage de la crise hypothécaire des subprimes survenue aux Etats-Unis, et de la crise financière de 2008-2009 ayant suivi, la plupart des grandes banques centrales ont développé des politiques monétaires très accommodantes, et ce afin de faire face au nouvel environnement économique et financier issu de cette situation. Les politiques monétaires traditionnelles ayant rapidement atteint leurs limites, des mesures monétaires non conventionnelles sont venues compléter la stratégie des banquiers centraux. Initialement destinées à être exceptionnelles et transitoires, ces politiques monétaires non conventionnelles tendent cependant à devenir la norme et s'inscrivent progressivement comme une donnée dont les banques centrales n'arrivent pas à s'extraire. En outre, si cet activisme monétaire a indubitablement été un élément clef permettant au monde de ne pas sombrer dans la dépression économique à court terme, les effets engendrés à moyen et plus long terme sont moins probants et davantage préoccupants.

Description

Le bulletin économique (1) présente la stratégie initiale de gestion de la crise globale par les grandes économies avancées, puis (2) montre l'évolution de la nature et des objectifs de la politique monétaire depuis les années 1990, avant de (3) présenter les politiques monétaires non conventionnelles mises en œuvre depuis le déclenchement de la crise globale, (4) d'analyser leurs objectifs de premier et de second rang selon les pays, (5) de montrer la permanence des politiques monétaires accommodantes et de (6) souligner leurs effets pervers ainsi que (7) les risques économiques sous-jacents ; pour enfin (8) tirer des conclusions.

Contacter L'Economiste pour vous abonner