"En politique, ce qui est cru est plus important que ce qui est vrai " - TALLEYRAND

"La seule cause de la dépression est la prospérité" - Clément JUGLAR

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

"Dans ce monde complexe où l’information n’a jamais été aussi abondante, nous devons développer l’intelligence économique " - Jean ARTHUIS

"On taxe les riches car ils sont riches et on taxe les pauvres car ils sont nombreux " - blague de fiscaliste

"Les investissements d'aujourd'hui sont les profits de demain et les emplois d'après demain" - Helmut SCHMIDT

"Dans une crise, la seule chose prévisible, c’est l’incertitude qui suit " - Isabelle LUSCHEVICI

"Les gouvernements ont une vision très sommaire de l’économie. Si ça bouge, ajoute des taxes. Si ça bouge toujours, impose des lois. Si ça s’arrête de bouger, donne des subventions" - Ronald REAGAN

"Qui ne peut attaquer le raisonnement, attaque le raisonneur " - Paul VALERY

"La grande industrie exige sans cesse une armée de réserve d’ouvriers sans emploi" - Karl MARX

Citation Suivante

Triangle d'incompatibilité de Mundell appliqué à l'Europe

6 avril 2015

Le triangle d'incompatibilité de Mundell renvoie à l'idée de « L'impossible Trinité ». L'économiste canadien Robert Mundell développe cette théorie en 1968. Il met en évidence le fait que dans un contexte particulier, pour user de deux libertés, il faut nécessairement en sacrifier une troisième. A ce titre, il convient de constater que cette approche offre une grille de lecture permettant de mieux appréhender les implications consécutives à l'introduction de la monnaie unique européenne.

Description

Le bulletin économique développe tout d'abord la théorie du triangle d'incompatibilité de Mundell pour ensuite l'appliquer au cadre européen.

 

Contacter L'Economiste pour vous abonner