"La protection douanière est notre voie, le libre-échange est notre but " - Friedrich LIST

"Christophe Colomb fut le premier socialiste. Il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait, et ce aux frais du contribuable." - Winston CHURCHILL

"Le plein-emploi ou même une situation voisine du plein-emploi est rare autant qu’éphémère" - John Maynard KEYNES

"Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à supprimer la pauvreté " - Winston CHURCHILL

"L’inflation est comme l’alcoolisme. Lorsqu’un homme se livre à une beuverie, le soir même cela lui fait du bien. Ce n’est que le lendemain qu’il se sent mal" - Milton FRIEDMAN

"La France est un pays extrêmement fertile : on y plante des fonctionnaires et il y pousse des impôts " - Georges CLEMENCEAU

"Vous et moi venons par route ou par rail, mais les économistes voyagent en infrastructures " - Margareth THATCHER

"Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées." - Winston CHURCHILL

"Si la méchanceté des hommes est un argument contre la liberté, elle en est un plus fort encore contre la puissance. Car le despotisme n'est autre chose que la liberté d'un seul ou de quelques-uns contre tous" - Benjamin CONSTANT

"On ne peut devenir entrepreneur qu’en devenant auparavant débiteur. S’endetter appartient à l’essence de l’entreprise et n’a rien d’anormal" - Joseph SCHUMPETER

Citation Suivante

Concours de circonstances pour le Nobel de Hayek

14 janvier 2022

En 1974, deux économistes à l’âge identique (75 ans) mais aux points de vue fondamentalement opposés, l’autrichien Friedrich von Hayek et le suédois Gunnar Myrdal, ont dû partager le Prix Nobel d’économie.

Hayek Nobel

 L’académie suédoise voulait honorer le second, un keynésien distingué et une grande figure du socialisme suédois, mais elle redoutait les accusations de favoritisme : les membres du comité ont donc voulu contrebalancer ce choix avec un économiste plus conservateur. Hayek a été surpris de gagner le Prix Nobel, Myrdal de le partager. Celui-ci était si fâché qu’il n’a pratiquement pas échangé un mot avec son corécipiendaire pendant la cérémonie de remise des prix. Une bonne partie des économistes, américains notamment, ont été scandalisés par ce choix, car ils considéraient Hayek comme un extrémiste de droite. De surcroît, ils ne le considéraient tout simplement pas comme un économiste, et la « communauté des économistes » l’avait pratiquement ignoré pendant les Trente Glorieuses. Avec le recul, sa consécration peut donc apparaître comme le symbole d’un changement de paradigme dominant dans la pensée économique.

Pour sa défense, Hayek n’était pas seulement un économiste : il s'est intéressé à de nombreux champs de la connaissance humaine, dont le droit, la philosophie politique, ou la psychologie. Il avait d’ailleurs défendu sa pluridisciplinarité en ces termes : « Personne ne saurait être un grand économiste en étant seulement économiste et je suis même tenté d'ajouter qu'un économiste qui n'est qu'économiste peut devenir une gêne, si ce n'est un danger ». Quant au Prix Nobel, il avait déclaré que, si on l'avait consulté, il se serait opposé à la création d'un prix qui donne à son récipiendaire un prétexte pour se prononcer avec assurance sur tous les problèmes de l'heure.

Citation

Romain Treffel, « Concours de circonstances pour le Nobel de Hayek », analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 23/03/2016. Anecdote économique extraite du recueil intitulé « 50 anecdotes économiques pour surprendre son auditoire ».

Anecdotes