"Un économiste est quelqu'un qui voit fonctionner les choses en pratique et se demande si elles pourraient fonctionner en théorie" - Stephen M. GOLDFELD

"L'économie c'est la science du sordide, non de la pureté " - Alfred SAUVY

"Le budget est le squelette de l'État débarrassé de toute idéologie trompeuse" - Joseph SCHUMPETER

"Mes clients sont libres de choisir la couleur de leur voiture à condition qu’ils la veuillent noire" - Henry FORD

"La puissance productrice d’un pays peut s’accroître d’une façon plus que proportionnelle à l’augmentation du chiffre de sa population" - Alfred MARSHALL

"Le socialisme cherche à abattre la richesse, le libéralisme à supprimer la pauvreté " - Winston CHURCHILL

"La communication d’entreprise est une rare petite période heureuse entre deux communications de crise " - Thierry ORSONI

"Vous ne pouvez pas taxer les gens quand ils gagnent de l'argent, quand ils en dépensent, et quand ils épargnent" - Maurice ALLAIS

"L'inflation est une taxation sans législation" - Milton FRIEDMAN

"Il n'y a que deux possibilités, soit un système dirigé par la discipline impersonnelle du marché, soit un autre dirigé par la volonté de quelques individus; et ceux qui s'acharnent à détruire le 1er contribuent, sciemment ou inconsciemment, à créer le 2nd" - Friedrich HAYEK

Citation Suivante

La "vitre cassée" de Frédéric BASTIAT au parlement européen

18 mars 2022

La vidéo qui suit montre un eurodéputé britannique (Daniel Hannan) prendre la parole au sein du parlement européen. Il fait une analogie entre le raisonnement d'un économiste français (Frédéric BASTIAT) qui démontre les effets négatifs à long terme de décisions apparemment pleines de bon sens à court terme, et la volonté actuelle de vouloir financer des emplois dits "verts" par des dépenses publiques. En substance, il ne nie pas l'intérêt écologique en soi de ces mesures, mais il dénonce les arguments qui voudraient défendre un intérêt économique à un financement public.

Le passage est très court (1 minute) et le raisonnement est assez rapide. Dès lors il peut être intéressant de lire au préalable (ou après) les deux analyses suivantes qui présentent justement plus en avant le raisonnement de l'économiste en question, à savoir "La vitre cassée", "Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" ou encore "La pétition des fabricants de chandelles".

 

Pour aller plus loin

Sylvain Fontan, “"Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas" de l'économiste Frédéric BASTIAT”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 10/01/2014.

Sylvain Fontan, “La "vitre cassée" de l'économiste Frédéric BASTIAT”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 17/01/2014.

Sylvain Fontan, “"La pétition des fabricants de chandelles" de l'économiste Frédéric BASTIAT”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 24/01/2014.

Citation

Sylvain Fontan, “La "vitre cassée" de Frédéric BASTIAT au parlement européen”, analyse publiée sur «leconomiste.eu» le 20/02/2014.